Communiqués de la fédération PCF 05

  • Communiqué du 31 juillet 2018 - les arrêtés anti-mendicité ne servent à rien Open or Close

    Communiqué du 31 juillet 2018

    Les arrêtés anti-mendicité ne servent à rien !

    M. le maire de GAP a pris un nouvel arrête « anti-mendicité » pour la saison estivale 2018.

    L'inefficacité de tels arrêtés municipaux « anti-mendicité », pris depuis une vingtaine d'années notamment à GAP, est ainsi démontrée.



    La pauvreté existe et elle augmente. Elle n'est pas le fruit de la fatalité mais de choix économiques et sociaux. Il est illusoire de tenter de la dissimuler.

    La solution à ce problème douloureux passe d'abord par la solidarité et l'assistance à personnes en difficultés pas par la stigmatisation et la répression.

    La mobilisation de tous les acteurs, État, collectivités locales est indispensable pour faire face à cette situation en premier lieu avec des centres d'accueil en nombre suffisant.



    Ce n’est pas en faisant la guerre aux pauvres qu’on combat la pauvreté…



    Elsa FERRERO Conseillère municipal de GAP

  • Communiqué du 24 avril 2018 - Loi « asile-immigration » Open or Close

    Communiqué du 24 avril 2018 - Loi « asile-immigration »

     

    La loi « Asile et Immigration » a été adoptée par la majorité LREM de l'assemblée national. Elle a été votée par Pascale BOYER et soutenue par Joël GIRAUD députés des Hautes-Alpes, absent lors du vote.

    C'est une loi pour ceux qui surfent sur la peur de l’autre et qui font de l’étranger un bouc émissaire d'une colère légitime contre les politiques d’austérité.

    Au pays des droits de l'homme, des enfants derrière les barbelés pendant 90 jours : c’est ce que la majorité « En Marche » a voté.

    Les communistes et leurs député(e)s se sont fermement opposés à l'adoption de cette loi. Ils ne baisserons pas les bras malgré les incidents survenus dans les Hautes-Alpes ce week-end qu'ils dénonçons.

    Le PCF a élaboré un manifeste « pour une France hospitalière et fraternelle , une Europe solidaire » avec des propositions concrètes.

  • Communiqué du 4 avril 2018 - L'eau un bien commun Open or Close

    4 avril 2018

    L'eau est un bien commun vital pour le développement humain


    La fédération haute-alpine du PCF appelle à une Chaine humaine au barrage du Sautet ce dimanche 8 avril

    La force motrice de l'eau est utilisée depuis des millénaires par l'Homme, pour moudre le graine, faire tourner des machines et plus récemment produire une électricité propre.
    "Aujourd'hui les spéculateurs lorgnent sur cette richesse nationale, potentielle source "gratuite" de profits colossaux. Ce n'est pas possible de laisser faire." indique Maryse Giuglaris du PCF 05.

    Le parti communiste français refuse la privatisation des barrages et entend promouvoir le patrimoine que constituent les barrages hydroélectriques. Maryse Giuglaris explique "la privatisation serait la prise en otage des usagers lors des pics de consommation, la soumission de la gestion de l'eau aux seuls intérêts financiers et la concurrence dans un secteur qui ne peut fonctionner sans une cohérence globale."

    Aussi, le PCF 05 s'associe à l'action portée par la commission nationale écologie du Parti communiste français organisée ce dimanche 8 avril au Barrage du Sautet. Un rendez-vous est fixé à 10h45 à la fédération des Hautes-Alpes (1 rue Bayard à Gap) pour un covoiturage. A 12h30 une Chaine humaine au barrage du Sautet, suivie d'un pique-nique et d'une conférence-débat de 15h à 16h30 avec la participation de Pierre Laurent, secrétaire national du parti.

    Les communistes sont déterminés à :
    -> geler l'attribution des concessions
    -> conserver les barrages sous gestion publique
    -> reconstituer un pole public de l'énergie soumise à une logique de service public
    -> opérer des nationalisations d'un nouveau type sur l'ensemble de secteur de l'énergie

    Informations : pcf05@wanadoo.fr
    Maryse Giuglaris : 06.75.38.74.72

  • Communiqué du 23 mars 2018 - Conseil municipal de Gap Open or Close

    23 mars 2018

    Conseil municipal de GAP
    Déclaration d’Elsa FERRERO et du PCF de GAP

    Après la démission de Karine BERGER, nous estimons que les modifications dans la composition du conseil municipal de GAP ne doivent en aucun cas compromettre la poursuite du travail en commun de l’opposition de Gauche.
    Unie, force de proposition, telle est la position de notre parti et de sa conseillère municipale, Elsa FERRERO.
    Aucun calcul politicien ne doit entraver cette action. L’intérêt de notre ville, de ses habitants en particulier les plus fragiles doit primer sur toute autre considération.
    Pour l'avenir, il s'agit d'associer les gapençaises et gapençais à la construction d'un projet municipal qui corresponde à leurs préoccupations et aux choix de leurs représentant(e)s.

    Gap, le 23 mars 2018